Sondage - LREM en tête des intentions de vote au 1er tour des législatives

Sondage - LREM en tête des intentions de vote au 1er tour des législatives

Le Cevipof a dévoilé début juin les résultats de sa dernière vague d'enquête consacrée aux élections législatives. À combien s'élève l'indice de participation ? Quelle est la composition attendue à l'Assemblée ? Tour d'horizon des enseignements de ce sondage. 

Une participation estimée à 61%

Selon la vague 15 de la grande enquête électorale menée par le CEVIPOF, 61% des Français ont l’intention d’aller voter au premier tour des élections législatives. Les sympathisants En Marche ! constituent la population ayant l’indice de participation le plus élevé, devant le PCF et Les Républicains.

L'intention d'aller voter le 11 juin varie considérablement selon l'âge. Moins d'un jeune sur deux envisage de se déplacer aux urnes (48%) contre 75% des personnes âgées de 65 ans et plus. 

Les intentions de vote présagent d'une large majorité à l'Assemblée pour LREM

L’élection d’Emmanuel Macron semble avoir donné une impulsion importante à son parti. En effet, La République En Marche arrive en tête des intentions de vote avec 31%, devançant ainsi Les Républicains/UDI (22%), le Front national (18%), la France insoumise (11,5%) ou encore le PS (8,%). 

Le Cevipof a réalisé une projection en sièges des intentions de vote qui attribue une très large majorité à La République En Marche (entre 395 et 425 sièges). 

Mais tout n’est pas encore joué. Le directeur du Cevipof, Martial Foucault, tient à alerter sur « la délicate alchimie des projections de sièges ». Dans un article paru dans le journal Le Monde, il précise :

« Simuler le nombre de députés repose sur des hypothèses fragiles liées au niveau de participation réelle, à l’écart entre le candidat arrivé premier et second, à la configuration des duels de second tour mais également à l’esprit de renouvellement politique souhaité par les Français. Ce dernier point est essentiel pour comprendre la fin d’un modèle notabiliaire qui donnait jusqu’alors un avantage certain aux députés sortants bien implantés. »

36% d'indécis

Selon les résultats de cette vague d'enquête publiée par le Cevipof, 64% des électeurs jugent définitif le choix de leur candidat, tandis que 36% pensent qu’ils peuvent encore changer d'avis.

LREM constitue le second choix d’un pourcentage non négligeable d’électeurs de droite et de gauche, encore hésitants. Ainsi, 32 % des sympathisants socialistes, se reporteraient finalement sur un candidat LRM s’ils changeaient d’avis. C’est également le cas de 40 % des Français qui ont pour l’instant l’intention de voter pour un candidat LR, de 19 % des écologistes et même de 14 % des électeurs de La France insoumise.

Méthodologie :

14 958 personnes inscrites sur les listes électorales ont été interrogées via internet entre le 27 et le 30 mai 2017. Parmi elles, 8 778 sont certaines d’aller voter au 1er tour des élections législatives et ont exprimé une intention de vote.

La méthode des quotas a été utilisée : sexe, âge, profession de la personne de référence du foyer, région, catégorie d’agglomération.

 

L'infiltré - Les vieilles canailles

L'infiltré - Les vieilles canailles

Deux Sciences Po parmi les plus jeunes candidats aux législatives

Deux Sciences Po parmi les plus jeunes candidats aux législatives