La sélection d'Émile : les livres politiques du mois de janvier

La sélection d'Émile : les livres politiques du mois de janvier

Tous les mois, la rédaction d'Émile vous propose une sélection de livres abordant des questions politiques sous différents angles. Pour ce mois de janvier, l’ancien monde est face au nouveau monde dans les ouvrages que nous vous présentons. Au menu : une étude inédite sur la Gestapo française, un essai sur la nouvelle cyberguerre mondiale qui nous guette, un ouvrage d’histoire sur l’évolution de la propagande à travers les âges et un roman très en phase avec l’actualité, dans lequel un technocrate de l’ancien monde se retrouve en concurrence avec une populiste d’un genre nouveau.

La Gestapo française

Couverture La Gestapo française Valode

L’historien Philippe Valode et le journaliste Gérard Chauvy publient une étude inédite sur la Gestapo française, qui désigne un service de police français affilié à la terrible police secrète des nazis. Cet opus, qui constitue le dernier ouvrage d’un ensemble comprenant six livres sur la France de Pétain, s’attèle à démystifier et surtout à étudier en profondeur, pour la première fois, le rôle qu’a joué durant la guerre cette agence de la terreur, dirigée par un étrange repris de justice : Henri Lafont. Mais quels en furent les autres acteurs et combien étaient-ils ? Quelles étaient leurs tâches ? Répondant à ces questions sans détour, région par région, les deux auteurs lèvent le voile sur ce service dans cette enquête historique fouillée.

La Gestapo française, Philippe Valode (promo 68) et Gérard Chauvy, Éditions Acropoles, 479 pages, 21,50 euros.

 

Cyber

Couverture Cyber Gergorin

À l’ère des faits alternatifs, des fake news, de la manipulation ciblée et des cyber-attaques, Jean-Louis Gergorin, professeur à Sciences Po et ancien chef du Centre d’analyse et de prévision du Quai d’Orsay, et Léo Isaac-Dognin, engagé dans la lutte contre le crime financier et consultant en transformation numérique, tirent la sonnette d’alarme : le nouveau conflit mondial a commencé, et c’est sur Internet qu’il se joue. Dans ce livre qui se veut un cri d’alerte, les auteurs dévoilent les dessous de la globalisation numérique, ses acteurs, ses risques et ses enjeux, en nous exhortant à sortir de notre passivité et entrer en résistance « face à la guerre permanente de l’information ».

Cyber, Jean-Louis Gergorin et Léo Isaac-Dognin (promo 17), Les Éditions du Cerf, 322 pages, 21 euros.

 

Propagande, la manipulation de masse dans le monde contemporain

Couverture Propagande Colon

Quotidiennement, intox, demi-vérités, fausses nouvelles et théories du complot se faufilent dans nos médias. À la télévision, sur les réseaux sociaux, manipulations et rumeurs mènent la danse : une propagande d’un genre nouveau, c’est-à-dire un « effort organisé pour propager une croyance ou une doctrine particulière ». Pour bien comprendre ce phénomène, l’historien David Colon en retrace l’histoire, bien plus ancienne et plus riche qu’on ne pourrait le penser, et plus que jamais d’actualité. De Pékin à Paris, en passant par Moscou et l’incontournable Washington, David Colon décrit les techniques utilisées en propagande, les rouages qui constituent la machine de la « fabrique du consentement », mais aussi son rôle et son intérêt en politique et ailleurs. Tandis que la désinformation et la défiance s’installent durablement dans nos sociétés, l’historien nous offre un tour d’horizon percutant et accessible à tous, pour mieux appréhender et se protéger de la peur, de l’incertitude et des doutes dans lesquels s’engouffrent la propagande moderne.

Propagande. La manipulation de masse dans le monde contemporain, David Colon (promo 95), Éditions Belin, 432 pages, 25 euros.

 

État de nature

Couverture État de nature De Froment.jpg

Dans une France imaginaire pas si éloignée de la nôtre, deux personnalités briguent la présidence de la République. Claude, le Commandeur, technocrate de l’ombre, qui tire depuis des années les ficelles du pouvoir. Face à lui, Barbara, jeune préfète passionnée, leader charismatique et séduisante. C’est l’histoire de la France d’en bas contre France d’en haut, du peuple contre l’élite, de Paris contre la Douvre, département imaginaire de la périphérie du pays. Une fois les comptes faits et les cendres retombées, qui sera à la tête du pays ? Jean-Baptiste de Froment nous offre dans ce livre une histoire étonnamment pertinente à l’heure des Gilets Jaunes, et dresse le portrait d’une France qui se cherche, entre confort de la tradition et un besoin de renouveau.

État de nature, Jean-Baptiste de Froment, Éditions Aux forges de Vulcain, 272 pages, 18 euros.



Débat - Lanceurs d'alerte, deux ans après la loi Sapin 2

Débat - Lanceurs d'alerte, deux ans après la loi Sapin 2

Analyse - Mille sabords, Tintin a 90 ans !

Analyse - Mille sabords, Tintin a 90 ans !