ÉMILE MAGAZINE

Émile magazine est le trimestriel de l'Association des Sciences-Po.


Numéro 9 (Printemps 2017) - L'Élysée ou l'exercice du pouvoir

À la veille du premier tour de l’élection présidentielle, le neuvième numéro d’Émile invite ses lecteursà pénétrer dans les coulisses de l’Élysée, à la rencontre de ceux qui y travaillent. Le secrétaire général de la présidence, Jean-Pierre Jouyet, a accepté de nous accueillir dans son bureau, en compagnie de Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général de Jacques Chirac. Nous avons dressé le portrait de plusieurs conseillers de François Hollande, restés jusqu’à la fin de son mandat, qui nous dévoilent leur quotidien. Un historien – spécialiste d’histoire politique contemporaine – nous a raconté les secrets du Palais de l’Élysée, de sa construction à aujourd’hui. Sondeurs, communicants, philosophe et journaliste décryptent également, pour Émile, la campagne qui vient tout juste de s’achever. 


Numéro 8 (Hiver 2017) - Promo 86 : 30 ans après

La célèbre promo 86 vient de fêter ses 30 ans. Elle avait été mise en lumière par le livre d’Ariane Chemin La promo, Sciences Po 86. La journaliste du Monde y racontait ses souvenirs d’étudiante, côtoyant d’autres élèves devenus quelques années plus tard des personnalités du monde politique, médiatique ou artistique (David Pujadas, Frédéric Beigbeder, Jean-François Copé, Anne Roumanoff, Arnaud Montebourg…). Trente ans après la fin de leurs études, quel portrait dressent-ils de leur génération, que reste-t-il de leur jeunesse et comment envisagent-ils l’avenir ? Nous avons rassemblé autour d’Ariane Chemin deux des protagonistes de son livre, Anne Roumanoff et Frédéric Beigbeder, pour faire le point. Ce huitième numéro continue également de chroniquer la campagne pour l’élection présidentielle, avec les portraits de jeunes Sciences Po investis auprès des candidats à la primaire de la gauche, un débat sur le principe de laïcité entre Rama Yade et Jean-Louis Bianco, ainsi qu’une grande enquête auprès de la communauté des anciens élèves de Sciences Po pour explorer leur rapport à la politique. 


emile-magazine-couverture-7.jpg

Numéro 7 (Automne 2016) - Sciences Po, fabrique du pouvoir politique ? 

Dès la rentrée 2016, le magazine Émile se jette dans le grand bain des élections à venir, en consacrant une partie de ses pages à un grand dossier spécial présidentielle. Sous la Ve République, cinq présidents sur sept sont passés par Sciences Po. Nous avons donc choisi de revenir sur les origines de cette école et le rapport qu’elle a entretenu avec les sphères du pouvoir, depuis sa création, en 1872, à aujourd’hui. Nous dressons aussi le portrait de sept jeunes Sciences Po qui se sont engagés dans les équipes de campagne des candidats à la primaire de la droite. Un « grand débat » oppose Cyril Delhay et Elisabeth Lévy sur la façon de résoudre les inégalités au sein de l’école en France. 


Numéro 6 (Été 2016) - Numéro international

Le sixième numéro d’Émile est résolument tourné vers l’international, comme l’est Sciences Po aujourd’hui ! Au fil des pages, langue anglaise et langue française s’alternent pour dresser le portrait d’Alumni influents aux quatre coins du monde (Afrique du Sud, Togo, Autriche, Brésil…), s’intéresser au destin de l’Europe et se pencher sur l’internationalisation de Sciences Po. Nous sommes également partis à la rencontre de Claude du Granrut, grande amie de Jackie Kennedy lors de ses études à Paris et notamment à Sciences Po. Elle nous raconte l’épopée parisienne de la future Première dame des Etats-Unis, illustrée par plusieurs photos de sa collection privée.


Numéro 5 (Printemps 2016) - Du barreau aux barreaux

En couverture de ce cinquième numéro d’Émile, nous retrouvons Bernadette Chirac, ancienne élève de la rue Saint-Guillaume qui nous a accordé un long entretien. Elle nous raconte ses années Sciences Po, sa rencontre avec Jacques Chirac, les souvenirs des campagnes électorales auprès de son mari jusqu’à son élection à la présidence… Au cours de cette interview, nous avons évoqué plus de 40 ans de la vie politique française, Pompidou, la Corrèze, Matignon, l’Élysée… La deuxième partie du magazine est consacrée à un grand dossier sur le monde judiciaire. Émile a choisi de partir à la rencontre de ceux qui font vivre le droit, le défendent et le représentent. Magistrats, avocats, commissaires de police, officiers de gendarmerie… Des hommes et des femmes de talents, passés par Sciences Po, nous ont expliqué leur parcours, leurs difficultés mais aussi leurs espoirs. 


emile-magazine-couverture-4.jpg

Numéro 4 (Hiver 2016) - La Sciences Po Valley

Ce quatrième numéro débute par un hommage aux victimes des attentats de 2015, de janvier puis de novembre. Autre actualité, bien moins dramatique, traitée dans le magazine : les élections régionales. Nous avons interviewé Dominique Reynié, politologue et professeur à Sciences Po, parti sur le terrain, à la conquête d’une région ; d’observateur à acteur de la vie politique, il nous raconte son expérience. Quelques pages plus loin, cap sur les start-ups ! De plus en plus d’entrepreneurs sont issus de la rue Saint-Guillaume. Qui sont-ils ? Quelles entreprises développent-ils ? Comment sont-ils accompagnés par l’École ? Émile vous dévoile les coulisses de la « Sciences Po Valley ». 


emile-magazine-couverture-3.jpg

Numéro 3 (Automne 2015) - Cinq regards sur la France qui doute

Un des plus jeunes maires de France, une financière de haute volée, un politologue de renom, un énarque reconverti avec succès dans l’entrepreneuriat et une grande dame du journalisme. Pour ce troisième numéro, Émile a réuni autour d’une même table cinq Alumni, de générations et d’horizons différents. Sans concession, ils ont fait part de leurs réflexions et de leur analyse sur l’état actuel de la France et sur son avenir. Afin de ne pas s’arrêter en si bon chemin, Émile vous propose de poursuivre la réflexion avec une interview d’Enrico Letta, doyen de l’École des affaires internationales de Sciences Po et ancien président du Conseil italien. 


emile-magazine-couverture-2.jpg

Numéro 2 (Été 2015) - Sciences Po, rue Saint-Amour

Faire Sciences Po, ce n’est pas seulement passer des années à étudier, c’est aussi rencontrer une multitude de personnes – des camarades de promo, des professeurs, des amis et parfois l’amour… De nombreux couples se sont en effet formés sur les bancs de la rue Saint-Guillaume (parmi les plus illustres, citons Bernadette et Jacques Chirac). Sciences Po mérite-t-il pour autant son surnom d’ « école rose » ? Émile a enquêté sur le sujet qui, au-delà de ses apparences légères, en dit beaucoup sur notre école, ses lieux de sociabilité, ses associations, ses transformations (plus féminine et internationale)… 


emile-magazine-couverture-1.jpg

Numéro 1 (Printemps 2015) - L'Association a 140 ans

Le tout premier numéro d’Émile a vu le jour au printemps 2015, à l’occasion des 140 ans de l’association des anciens élèves de Sciences Po. Pour célébrer cet anniversaire, le magazine a bien évidemment retracé l’histoire de l’Association depuis sa création le 20 mars 1875, mais s’est également tourné vers l’avenir. Nous avons demandé à 140 anciens élèves de livrer une idée pour améliorer le futur de notre pays. Plus d’une trentaine d’entre elles ont été détaillées dans ce numéro, tandis que l’intégralité des 140 idées est à retrouver dans le livre éponyme. Nous avons également dressé le portrait de personnalités inspirantes, passées par la rue Saint-Guillaume : Simone Veil, Michel Rocard, Christian Dior… Et le chanteur Alex Beaupain s’est confié à nous sur son parcours et sa vie d’artiste.